• contact51266

Aurère par Sentier Scout et retour par Sentier Augustave


La randonnée "Indiana Jones" par excellence.

Voyez plutôt :

- Plus de 1 600 mètres de dénivelé positif, des descentes comme des montées qui sollicitent le cœur, les poumons, les cuisses et les mollets. Et parfois aussi le mental.

- Des paysages à vous couper le souffle dans le nord du Cirque de Mafate, avec des Ilets authentiques : Ilet à Malheur et bien entendu Aurère.


A réserver pour de très très bons marcheurs, n'ayant pas le vertige.


Point de départ

Le départ se fait au niveau du parking de Bord Martin, là où débouche le sentier Augustave du retour.


Nous nous donnerons rendez-vous à 7 h 00, aux abords de l'église de Salazie. Après un ravitaillement en sandwiches pour le repas du midi, nous nous covoiturerons jusqu'à notre point de départ, dans quelques voitures.


En effet, afin de nous épargner la remontée vers le parking situé à proximité du Sentier des Scouts à 1 km du Bord Martin sur la D52 en direction du Col des Boeufs, nous préfèrerons laisser ici les voitures. Il faudra donc, histoire de s'échauffer un peu faire à pied le kilomètre sur la route en direction du départ du Sentier des Scouts.


La carte

Le profil de la randonnée

Longueur : 19 km ; Dénivelé positif : 1 600m ; Durée : env. 8 heures en comptant les pauses


L'itinéraire

Après avoir grimpé une côte assez raide sur la D52, nous arrivons au bout de 20 minutes au début du Sentier des Scouts, une des portes d'entrée sur la partie nord du Cirque de Mafate. Celui-ci part sur la droite après un virage en épingle de la D52. La descente est rapide sur un terrain qui peut être glissant par temps humide, traversé de racines qui peuvent le rendre encore plus difficile.


Après la traversée du Bras Bémale, se présente une montée sur un sentier assez pentue avec des marches taillées dans la roche, heureusement pas trop hautes. Nous arrivons ainsi sur une crête assez spectaculaire, le Grand Rein, d'où on peut apercevoir au loin, derrière le Piton Cabris, la ville du Port.


Puis c'est une longue descente qui amène d'abord vers une réserve d'eau, puis un peu plus loin au lieu-dit la Plaque. A cet endroit, le sentier se subdivise en deux : à gauche, la direction de l'Ilet à Bourse, tout droit la direction à prendre pour se diriger vers l'Ilet à Malheur, puis à Aurère.


Nous descendons et remontons successivement trois bras de la Ravine Jozon, avant d'atteindre l'Ilet à Malheur, avec à son entrée une petite église très pittoresque en bois et son clocher. Après avoir traversé cet ilet, le sentier descend rapidement en pente, au milieu de plantes en fleurs, jusqu'à une bifurcation proposant de monter à Aurère soit en 35 minutes par des marches un tant soit peu raides après avoir franchi une passerelle au dessus du Bras Bémale, ou de prendre à droite par le Bassin La Noix pour se rendre à Aurère en 45 minutes.


C'est cette direction que nous prendrons pour arriver en moins de temps qu'annoncé car nous déboucherons, après une montée moins raide que de l'autre côté, tout en profitant au passage d'un paysage magnifique en traversant le Bras Bémale et le Bassin la Noix.


Après cette traversée, le sentier serpente dans une forêt pendant 20 minutes environ pour atteindre plus haut l'ilet Aurère par la façade est. A l'entrée de l'Ilet, sur la droite, se trouve le sentier Augustave. Nous économiserons ainsi la traversée du village sur environ 1 km, pour nous engager tout de suite sur le sentier de la canalisation du même nom.


Dès cet instant, commence un parcours aux allures d'aventures d'Indiana Jones, en commençant par un passage de crête sur le Petit Rein d'où s'offre une vue vers Deux Bras (ainsi appelé car il se situe à la jonction du Bras des Merles et du Bras de Sainte Suzanne se jetant ensuite dans la Rivière des Galets).


Après un virage à droite, le sentier de la canalisation suspendu au dessus du vide va nous conduire jusqu'à un escalier en bois, lui-aussi accroché à la paroi vertigineuse. Au passage, nous aurons traversé quelques passerelles dont la fameuse passerelle de la Marianne construite en 1978. Le sentier est toujours plus ou moins étroit. Mais les équipes de l'ONF l'ont bien sécurisé après les accidents survenus en début d'année 2019.


Après la montée de l'escalier en bois, nous quittons la falaise, pour nous enfoncer dans la forêt. Le sentier va nous faire descendre deux échelles, puis en remonter deux autres. Avant d'arriver à la dernière grande montée assez raide vers Bord Martin, nous allons traverser pas moins de 9 fois, d'un bord à l'autre, la Ravine Savon. Le site est enchanteur, et de beaux bassin d'eau limpide sont une invitation à la baignade si le temps et la météo s'y prêtent


C'est ainsi qu'au bout d'un peu plus de 7 heures de marche, nous terminerons cette magnifique randonnée, sportive, en débouchant au niveau du parking de Bord Martin où nous avons laissé les voitures au départ.


Equipement nécessaire

- De bonnes chaussures de marche avec des semelles adaptées pour terrain gras et/ou glissant

- Un sac à dos contenant :

- le fond de sac obligatoire : sifflet, couverture de survie, lampe frontale,

- 2 litres d'eau (on peut se ravitailler en eau à l'Ilet à Malheur et à Aurère),

- le casse-croûte de la pause méridienne,

- du grignotage,

- Vêtement de pluie

- Vêtement chaud

- Casquette

- Laisser dans la voiture, le vêtement de rechange et des savates pour laisser vos pieds se reposer après la randonnée




105 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
Tropical Plant
Bois de fer batard_Sideroxylon borbonicu
Bois de fer batard_Sideroxylon borbonicu

Bois de Laurent Martin_Forgesia borbonic
Bois de Laurent Martin_Forgesia borbonic

P1090438
P1090438

Bois de fer batard_Sideroxylon borbonicu
Bois de fer batard_Sideroxylon borbonicu

1/117

Chemins de traverse

Bienvenue dans notre monde